Accueil

La Traversée du Canada en courant … Un tel projet nécessite un investissement conséquent et sans faille en temps, en détermination, mais également en financement. Pour le mener à bien et le poursuivre dans le temps, nous avons besoin de vous, de votre soutien ! Votre aide nous sera précieuse.

La cagnotte en ligne est lancée, pour y participer et suivre sa progression, n’hésitez pas à cliquez ici. Merci à vous pour votre soutien !




Préambule

Nous avons tous aujourd’hui le regard tourné vers notre santé et celle de la planète.

Pour développer un parfait équilibre entre notre esprit, notre cœur et notre corps, synonyme de bonne santé, nous avons besoin depuis toujours, comme les animaux vivants dans la nature, d’une activité physique (avec la course d’endurance comme base), d’une alimentation saine et nutritive et d’un sommeil profond et réparateur.

Depuis de nombreuses années, j’ai acquis une certaine expérience dans la course à pied et principalement dans la course d’endurance, en écoutant les spécialistes, en lisant les écrits d’entraîneurs de renom, en observant autant les athlètes de haut niveau que les coureurs basiques ou les sédentaires, en conseillant et en entraînant des femmes et des hommes, en confrontant mes observations extérieures avec celles intérieures et en me testant moi-même jusque sur des durées au-delà de la logique humaine (supérieure à 5 à 8 heures/jour : Temps moyen d’une chasse à l’épuisement d’un chasseur cueilleur).

A partir de ce regard, deux missions m’ont paru fondamentales et nécessaires sur mon chemin d’évolution.

Pour les commencer, j’ai donc créé l’association « Nés pour courir », chargée de promouvoir la course à pied et principalement la course d’endurance ainsi que d’apporter son soutien à tous ceux qui souhaitent faire de la course d’endurance, une composante de leur vie.

La première mission qui m’est apparue comme une évidence, est de faire en sorte que l’ensemble des êtres humains, de l’enfant au vieillard, et plus spécialement ceux qui sont le plus éloignés de la vie de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, retrouvent cette envie innée de courir en endurance pour leur bien-être et celui de la planète.

(Marcher, sans doute au départ du chemin à l’écoute de son cœur, puis alterner, puis courir, puis remarcher s’il s’agit de grimper un sommet. Peu importe puisqu’il s’agit de bouger, d’écouter son cœur, de comprendre son corps et de prendre de plus en plus de plaisir. Avec un peu de patience et de persévérance, le progrès est toujours au rendez-vous, et c’est bien cela l’essentiel.)

Nous avons d’ailleurs pris contact avec les instances dirigeantes de notre pays afin de voir comment remettre au centre de nos activités physiques, cet art ancestral qui a fait de nous ce que nous sommes.

La deuxième mission est partie de cette envie d’aller explorer, plus avant encore, ce qu’un être humain moyen représentant le niveau de plus de 80% des habitants de cette planète, est capable d’atteindre aux limites de l’endurance humaine lorsque, malgré un déséquilibre profond, notre cœur, notre corps et notre esprit résistent et se stabilisent pour une adaptation complète de l’être.

(Jusqu’à quel point d’inconfort extrême peut aller l’être humain sans basculer dans la souffrance et faire de cet inconfort, un moment acceptable par l’esprit, ponctué d’instants magiques de bonheur pour aller au-delà. Et tout ceci, sans être un athlète possédant des qualités physiques bien supérieures à la moyenne.)

Il s’agit là, non plus de courir sur quelques jours, mais sur plusieurs semaines pour atteindre un plateau le plus élevé possible et s’y maintenir. La traversée d’un continent, d’un océan à l’autre, m’a semblé être l’aventure la plus adaptée à cette mission.

Au cours de cette aventure, un film sera réalisé pour servir de support aux interventions et autres conférences qui interviendront dans le cadre de différentes missions de notre association.

J’y serai accompagnée par Annie, devenue au fil des expériences, l’une des meilleures coureuses d’ultra-endurance au monde. Il est juste qu’une femme soit présente sur ce défi. Elles sont encore trop peu nombreuses à oser courir et montrer toute l’étendue de leur force et de leur talent. Elle sera la première, je l’espère, à montrer que cela est possible, pour les femmes comme pour les hommes.

Ces deux missions posées, il ne nous reste plus qu’à les commencer.

Si vous avez besoin de nous, pour commencer votre chemin en course d’endurance, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons là !

Et nous aussi, nous aurons besoin de vous, de votre soutien pour aller au bout de ces missions hors normes, si importantes à l’heure où nous allons devoir modifier notre mode de vie pour espérer continuer à vivre ensemble au sein d’un monde en bonne santé.

Pour l’association « Nés pour Courir »

Louis FOUQUET

Nous remercions tous les partenaires qui nous font confiance et ont accepté de nous suivre dans ce défi de cette année 2023 : « La Traversée du Canada » : ANDRE-BTP – ATELIERS DAVID (Groupe ACIEO) – DEMATHIEU BARD INITIATIVES – CONSTRUCTION DEMATHIEU BARD (Québec – CANADA) – POINT P TROUILLARD – JCD CONSULTANT – ARMABETON – TECHNODALCOLBERT ASSURANCES (Voir Menu « Partenaires »)